Hellfest. Les anciens Clissonnais visitent le site du festival

...
La visite annuelle du site était coorganisée par la ville et Hellfest.

Cent-vingt anciens Clissonnais ont visité le site d'Hellfest hier. Il y en 250 autres sur liste d'attente.

Deux minibus et un bus affrétés par la ville de Clisson se sont arrêtés hier sur le bas-côté, face au Louqsor. Cent vingt personnes de 70 ans et plus en sont descendues, dont six de la résidence Jacques-André Bertrand. Quelques-uns étaient en fauteuil.

Tout de noir vêtu, Alex Rebecq, responsable communication d'Hellfest, a distillé ses commentaires en plaisantant. En noir lui aussi, Guy, 70 ans, a jeté un regard sur les amplis monumentaux et longé l'Extrême market, supermarché pour métalleux où l'on trouve de tout, fringues à têtes de morts, fausses dents de vampires. Non loin, toute la durée du festival, les gens se font tatouer.

« Je suis venu par curiosité, ce mouvement me plaît. Moi j'écoutais du rock comme les Stones ou les Who. » Près de lui Henri prend des photos des décors de cinéma à l'entrée des 11 hectares du site : le Hellcity Square. « Moi j'écoutais du rock calme. AC/DC c'était trop pour moi. Alors là... », glisse-t-il.

Plus d'infos ce mercredi 14 juin dans le quotidien Presse Océan, édition Nantes-Sud