Mobilisation. Nantais incarcéré en Turquie: l'Elysée prêt à intervenir

...
Loup Bureau a été arrêté le 26 juillet.

Pour l'heure, la classe politique française s'avère aphone ou discrète en ce qui concerne la situation de Loup Bureau, jeune reporter nantais arrêté en Turquie. Le président Macron pourrait sortir de son silence et appeler le président Erdogan.

"Il est absolument nécessaire et urgent que le gouvernement français exprime publiquement sa réprobation à l’adresse des autorités turques au sujet de la détention de Loup Bureau." Me Martin Pradel, avocat du jeune reporter nantais arrêté en Turquie, ne mâche pas ses mots : contacté jeudi par Presse Océan, il déplorait l’absence de réaction politique à propos de l’arrestation de Loup Bureau, et fustigeait même « un dysfonctionnement gouvernemental », arguant : « Peut-être que des négociations sont en cours, via des canaux discrets, mais elles sont manifestement inefficaces et nous n’en sommes même pas tenus informés ».

"Négociations"

À Nantes, Loïc Bureau, père de Loup, confie aussi que le silence général de la classe politique est « difficile à vivre en tant que parent ». Interpellé, le député de la circonscription François de Rugy (LREM), président de l’Assemblée nationale, indique comprendre « l’inquiétude et la souffrance » du père de famille mais précise : « Il y a deux logiques légitimes et respectables dans cette affaire. D’une part, les proches qui se mobilisent et redoutent que les choses s’enlisent. De l’autre, les services du ministère des Affaires étrangères qui mènent les négociations dans la plus grande discrétion. »

L’appel de la famille Bureau a été relayé par le député nantais. Des représentants du cabinet de Jean-Yves Le Drian, ministre des Affaires étrangères, ont pris contact avec Loïc Bureau ce vendredi 11 août. « On m’a affirmé que la situation de Loup était vraiment suivie de près », rapporte Loïc Bureau.

L’Élysée à l’action?

Depuis cet appel, l’affaire semble bénéficier d’un coup d’accélérateur. L’Élysée a indiqué à France info qu'Emmanuel Macron devrait rapidement s’entretenir avec le président turc Recep Tayyip Erdogan et aborder avec lui le cas de Loup Bureau.

Information à retrouver ce samedi 12 août dans Presse Océan.