Nantes. Des professionnels contre l'épuisement au travail

...
Leila Liman a ouvert Shem's en 2015, sur les bords de Loire. Photo PO-FR

Un centre de prévention de l'épuisement : à Rezé Shem's donne des clés pour apprendre à se ressourcer.

En arabe, « Shem's » signifie « soleil » donc énergie vitale et lumière » sourit Leila Limam, à Rezé. C'est un long cheminement qui a amené cette dentiste de formation à ouvrir sa structure : un centre de prévention de l'épuisement. 

« À l'époque, je voyais le milieu médical très touché par le stress et l'épuisement. Puis j'ai constaté que cela existait dans bien d'autres domaines professionnels ». Comment préserver son énergie ? « Ma double culture (père mauritanien et mère française, ndlr) a été fondatrice, poursuit-elle. Pendant plusieurs années, je suis partie un mois dans le désert. Il fallait trouver comment se désaltérer, manger et se déplacer sans dépenser trop d'énergie ». En clair, apprendre à fonctionner « sans taper dans la réserve »

 

Retrouvez notre dossier sur le bien-être au travail dans Presse Océan mardi 21 mars