Nantes. La rafle du Vélodrome d'Hiver commémorée ce matin

...
Ce matin, des dépôts de gerbe en hommage aux victime juives © Photo : Stéphane Pajot

Ce matin à Nantes, vers 11 h, la rafle du Vélodrome d'hiver des 16 et 17 juillet 1942 a été commémorée près du monument aux morts des 50 Otages. il s'agit de la plus grande arrestation massive de juifs en France réalisée durant la Seconde Guerre Mondiale.  Des femmes, des hommes, des vieillards et des infirmes ont été interpellés chez eux et placés durant cinq jours dans le "Vel' d'hiv" sans nourriture. Au total 13 152 juifs dont 4 125 enfants. 9 000 policiers français ont participé à cette opération sous les ordres de Pierre Laval du gouvernement de Vichy. Une centaine de prisonniers se sont suicidés. Ceux qui tentaient de fuir étaient abattus. Ils ont ensuite été déportés à Auschwitz. Moins de cent personnes, dont aucun enfant, survécurent à cette déportation. "L'antisémitisme tue encore en France", a souligné le  président du consistoire israélite. Il a rappellé l'attentat de l'hypermarché casher et le meurtre de Sarah Halimi en avril dernier à Paris. Cette femme juive a été tabassée et défenestrée.

Cette journée de commémoration des martyrs est aussi celle des Justes de France, ces hommes et ces femmes, qui cachèrent des juifs au péril de leurs vies durant la guerre afin de les protéger. Plus de 4 000 personnes ont été reconnues comme "Justes".