Nantes. Les limites du dialogue citoyen

...
En 2016 les ateliers ont mobilisé 75 habitants durant six mois sur le projet Doulon-Gohards © Photo PO-Eric Cabanas

Les processus participatifs ont pris de l’ampleur depuis trois ans. Mais les conflits n’ont pas disparu.
« La métropole du commun, c’est celle que l’on construit avec les acteurs, avec les habitants ». Cette phrase de février 2015 est de Johanna Rolland (PS), maire de Nantes et présidente de la métropole, qui évoque souvent la co-construction dans ses discours. Les processus participatifs ont pris de l’ampleur. Des entreprises se sont même spécialisées dans l’organisation de ces « concertations », dont certaines découlent d’obligations légales. Mais les conflits n’ont pas disparu.

Notre enquête à la mi-mandat de  Johanna Rolland (PS) la maire de Nantes