Nantes. NDDL : relaxe générale après l'opération escargot sur le périph'

...
Les avocats des automobilistes : Me Marteret, Me Huriet et Me Vallée. © Photo PO-Nathalie Bourreau

Dix-huit automobilistes avaient été jugés en février, devant le tribunal correctionnel de Nantes, pour avoir ralenti la circulation sur le périphérique de Nantes. Ils voulaient témoigner leur soutien aux anti-aéroport.
Ils avaient alors été condamnés à des peines d’amende de 200 €, avec sursis.


Ils ont tous été relaxés, ce jeudi, en appel, à Rennes.

"C'est une grande satisfaction", commente ce jeudi soir Me Pierre Huriet, qui assurait la défense de certains d'entre eux (avec Me Stéphane Vallée et Me Pierre Henri Marteret). "Un véritable problème de liberté d'expression se posait dans ce dossier. L'opération menée ce jour-là n'engendrait aucun trouble grave au point de justifier des poursuites pénales". 


Lire Presse Océan vendredi 25 novembre 2016