Nantes. Œuvre contestée sur les bords de l'Erdre

...
L'artiste Marie-Hélène Richard. © Photo PO-Nathalie Bourreau

Les blocs de béton installés par l'artiste Marie-Hélène Richard, sur la prairie du Tertre, suscitent des interrogations.

Son œuvre pérenne, c'est du béton. Et c'est bien là le problème. Marie-Hélène Richard essuie une pluie de critiques sur internet avant même la fin de l'installation de « Blocs ». Une pétition a aussi été lancée.

« Mon œuvre sera l'aboutissement du parcours artistique Rêver l'Erdre que je mène avec la Ville de Nantes et l'Université », explique l'artiste Franco-Suisse vivant à Saint-Nazaire. « C'est une œuvre qui demande à s'installer. Quand on met un pavé dans une friche, c'est autour de cet élément qu'il va se passer des choses intéressantes. De nouveaux végétaux apparaissent, le cheminement crée des mini-vallées, les usages changent ».

Rêver l'Erdre

L'exposition Rêver l'Erdre sera inaugurée le 21 juin. Jusqu'à mi-octobre, les curieux seront invités à se balader entre le quai de Versailles et le campus Tertre. Onze étapes vont ponctuer le circuit de 6 km avec des œuvres de Marie-Hélène Richard.

Plus d'informations ce vendredi dans Presse Océan