Politique. Le patron du FN 44 : "Mon compte a été piraté"

...
Alain Avelo "condamne les propos" tenus sur son compte Facebook "piraté". © Photo archives PO

Comment le profil d’Alain Avello a-t-il pu contenir des propos aussi violents sans qu’il s’en rende compte ?
« Samuel Potier a reconnu ses tweets. Moi, je n’en suis pas l’auteur », assure Alain Avello, secrétaire départemental du FN, au sujet des propos haineux publiés sur son compte Facebook en 2012 et 2013 et qui visaient les Femen et Christiane Taubira.
« Il m’arrivait de me connecter
à partir d’autres ordinateurs »
Mardi, Samuel Potier, élu régional FN, s’était vu retirer son investiture aux législatives dans le Vignoble, pour propos antisémites et racistes (nos éditions du 19 avril). Il avait déjà été débarqué de son poste de patron départemental fin 2016 et remplacé par… Alain Avello, professeur de philosophie, vice-président du groupe FN au conseil régional et membre du conseil stratégique de Marine Le Pen. Alain Avello, ex-chevènementiste, succédait à un catholique traditionaliste. Pas vraiment la même ligne. « Je rassemble les deux courants », dit-il, celui de Florian Philippot, dont il est proche, et celui de Marion-Maréchal Le Pen.
Reste que les propos publiés sur sa page Facebook, révélés en février par le site BuzzFeed (nos éditions du 15 février) ne sont pas non plus passés inaperçus. L’élu avait alors dénoncé un « piratage » et annoncé qu’il porterait plainte. Hier, accusé de réception à l’appui, il a expliqué avoir déposé une préplainte sur le site du ministère de l’Intérieur en février. « Un officier de police judiciaire a répondu que ce n’était pas recevable », assure-t-il. « Quatre ans, pour un délit, c’est prescrit. Impossible d’enregistrer une plainte. » Hier, sur le conseil d’un avocat nantais, Me Robiou du Pont, Alain Avello a affirmé qu’il allait « adresser une lettre recommandée au procureur de la République qui, si elle ne donne pas lieu à des poursuites, certifie ma démarche ».
Reste cette question : son compte a-t-il vraiment pu être piraté ? « C’est possible si on s’y connaît, par exemple pour un étudiant », estime un spécialiste en informatique. « Sans s’y connaître, il suffit de récupérer le mot de passe ». En février, Alain Avello nous confiait qu’« à l’époque où ces commentaires ont été publiés, il m’arrivait de me connecter à partir d’ordinateurs qui n’étaient pas les miens ». Ce qui n’explique pas comment des messages piratés aient pu rester en ligne aussi longtemps sur sa page personnelle. Quoi qu’il en soit, Alain Avello n’a pas l’intention de subir le même sort que Samuel Potier et menace « toute publication qui pourrait faire naître la moindre suspicion, d’une plainte en diffamation ».
Frédéric Testu