Saint-Nazaire. Fin du conflit social au chantier STX

...
Le travail reprendra lundi dans les ateliers. © Photo archives PO

Pendant six semaines, les salariés soutenus par la CGT ont mené le conflit marqué par des débrayages tournants et la grève totale à l'atelier d'usinage. Ils n'ont pas obtenu la revalorisation salariale réclamée.

Ce mouvement a fortement perturbé la production au point d'engendrer du retard dans la construction des paquebots - dix jours notamment pour le Celebrity Edge. Mais les salariés - environ 300 - soutenus par la CGT ont finalement décidé de voter la reprise du travail pour lundi. Ils n'ont pas obtenu le coup de pouce salarial revendiqué, plus particulièrement une prime de livraison pour le MSC Meraviglia. En revanche, la direction a accepté le dégel anticipé des jours de RTT bloqués dans le cadre de l'accord de compétitivité. « Ce n'était pas l'objectif, d'autant que les jeunes embauchés et les intérimaires n'en bénéficieront pas. Mais pour d'autres ce n'est pas rien », relève la CGT. Et pour Sébastien Benoît, délégué CGT, « le problème de la reconnaissance du travail des salariés reste posé ».