Saint-Nazaire. On lui a prélevé un rein sans son consentement

...
© Photo CO-Josselin Clair

En 2004, cet habitant de la région nazairienne souhaitait donner un rein à son frère. Mais la veille de l'opération qui a eu lieu au CHU d'Angers, l'homme ne s'est pas trouvé en confiance car plus rien ne se passait comme prévu. Les doutes qu'il a émis le soir n'ont pas été pris en compte par l'équipe médicale le lendemain matin et le donneur était shooté par un médicament. Depuis ce prélèvement, les douleurs thoraciques sont permanentes.

Plus d'information ce vendredi 13 octobre dans Presse Océan.